Les conditions d’éligibilité ?

septembre 10, 2018 Non Par admin

Les conditions d’éligibilité ?

Pour percevoir l’aide du pacte énergie solidaire, vous devez être propriétaire occupant ou locataire d’une maison individuelle de plus de deux ans. Les combles perdus, soul sol, garage, cave et vide sanitaire de votre habitation doivent évidemment être non isolés ou mal isolés en raison d’une installation vieillissante .

Le Pacte énergie solidaire est éligible sous conditions de ressources.

Vous devez effectivement disposer d’l’avis d’imposition 2018 ou 2019 en fonction du nombre de personnes qui composent votre foyer.

Le Pacte énergie solidaire est éligible sous conditions de ressources.

Vous devez effectivement disposer d’l’avis d’imposition 2018 ou 2019 en fonction du nombre de personnes qui composent votre foyer.

A savoir

Le marché des isolants en France poursuit sa croissance

L’année 2017 confirme la croissance sur les marchés des isolants thermiques en France, avec une progression de près de 5 %, selon la dernière étude réalisée par TBC Innovations. Les laines minérales sont les plus utilisées.

La société de conseil TBC Innovations vient de publier sa dernière étude portant sur le marché des isolants thermiques pour les murs, toitures et planchers en France. L’étude a été menée auprès de 200 acteurs du secteur. Elle souligne la croissance du marché français qui a progressé de 5 % en 2017. Le marché total s’élève à plus de 230 millions de m2. Soit près de 40 millions de m3 d’isolants posés.

Les laines minérales sont les plus utilisées

Les laines minérales (laine de verre, laine de roche,…) sont les isolants les plus utilisés. L’an dernier, elles ont représenté près de 50 % des superficies couvertes. Les plastiques alvéolaires – polystyrène expansé (PSE), polystyrène extrudé (XPS) et polyuréthane (PU) – ont couvert plus de 40 % de superficies. Les isolants biosourcés ont également représenté près de 7 %. Selon la société de conseil Karibatiune opération d’isolation thermique sur dix intègre un isolant biosourcé. Cette part concerne essentiellement le marché de l’isolation thermique par l’intérieur. « Il s’agit d’une large gamme d’isolants, fabriqués à partir de fibres végétales ou de laine, de ouate de cellulose ou de bois, de chanvre, de coton recyclé. Ils sont utilisés en panneaux semi-rigides, en rouleaux ou en vrac »,expliquait en mai dernier Florian Rollin, co-fondateur de Karibati, à Actu-Environnement.

Les toitures et les combles, les plus isolés

Selon TBC Innovations, l’isolation des toitures et combles « demeure le principal débouché du marché ». Soit près de la moitié des superficies posées en 2017. La seconde application des isolants concerne les murs, que ce soit en isolation par l’intérieur ou en isolation 
par l’extérieur (ITE). Ils constituent plus d’un tiers des superficies des produits posésLes enduits sur polystyrène sont les produits les moins chers et les plus employés notamment par les professionnels de l’ITE, suivis par la laine de roche qui présente une très bonne résistance au feu.

Les planchers et sols représentent quant à eux le troisième type de travaux les plus menés, avec près d’un quart des superficies d’isolants couvertes.

Des usages autant en construction qu’en rénovation

TBC Innovations précise que la construction neuve représente, en 2017, 50,6 % des superficies d’isolants posés, contre 49,4 % pour la rénovation du bâti. La croissance des mises en chantier de maisons individuelles (+13,4 % en 2017) et de logements collectifs (+ 17,3 %) a permis aux marchés de l’isolation pour les bâtiments de poursuivre leur expansion.

Portés par une
conjoncture économique « encourageante », les
 professionnels du secteur prévoient néanmoins une croissance « prudente pour les années à venir sur le marché », indique TBC Innovations.